•  9
    La responsabilité pour ce qui est inévitable
    Acta Philosophica 27 (1): 27-44. 2018.
    I argue that one can be responsible for a certain state of affairs, one has brought about, or one has let happen, only if one could have avoided it, by omitting or by performing a certain action. I limit my argument to the consequences of actions and omissions, and to the conditional ability of avoiding the consequences by an alternative behaviour. Even within those limits, the argument challenges the Causal Conception of Moral Responsibility and the strategy mounted by Frankfurt against the Pri…Read more
  •  70
    Is Atheism Good Evidence for Atheism ? On John Schellenberg’s Argument from Ignorance
    European Journal for Philosophy of Religion 7 (1): 71--88. 2015.
    The argument from ignorance mounted by John Schellenberg argues from the existence of non-faulty unbelief to the non-existence of God, from the fact of atheism or agnosticism to the truth of atheism. It relies on two putative conceptual relations: between the idea of love and that of personal relationship, and between personal relationship and existential belief on each side of the relation concerning the other relatum. I argue that each is debatable, and so the argument cannot proceed.
  •  36
    Believing God: an account of faith as personal trust
    Religious Studies 53 (3): 387-401. 2017.
  •  17
    Les thomismes analytiques
    Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 97 (1): 77-94. 2013.
  • Intention, coll. « Bibliothèque de philosophie »
    with Gertrude Elisabeth Marie Anscombe, Mathieu Maurice, and Vincent Descombes
    Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 194 (3): 364-365. 2004.
  • L'être et l'essence. Le vocabularire médiéval de l'ontologie
    with Thomas D'aquin, Dietrich de Freiberg, and Alain de Libera
    Tijdschrift Voor Filosofie 59 (3): 553-554. 1997.
  • Opium's Virtus Dormitiva
    In Gnassounou Bruno & Kistler Max (eds.), Dispositions and Causal Powers, Ashgate. pp. 133--150. 2007.
  •  10
    La causalité formelle du raisonnement pratique
    Philosophie 76 (1): 63. 2003.
  • Cet ouvrage présente les éléments du débat contemporain sur la possibilité et la réalité du libre arbitre. Le débat traditionnel sur l’existence du libre arbitre, menacée par diverses formes de nécessité, est repoussé après le débat qu’ont inspiré les philosophes qui ont défendu la compatibilité du libre arbitre et de la nécessité. La partie principale du livre envisage le rapport du libre arbitre et du déterminisme causal, et soutient la thèse de leur incompatibilité, puis celle de l’existence …Read more
  •  19
    Philosophie de haut en bas
    Revue Internationale de Philosophie 3 (225): 229-249. 2003.
  • Les préambules de la foi
    Revue de Théologie Et de Philosophie 134 (2-3): 131-143. 2002.
  • Textes Clés de Philosophie de la Religion: Approches Contemporaines
    with Roger Pouivet and J. -B. Guillon
    Vrin. 2010.
    Philosopher sur la religion, c’est d’abord étudier les concepts qui permettent d’en construire le contenu doctrinal, et les arguments par lesquels on peut en montrer la plausibilité ou en défendre la possibilité. Dieu est-il éternel, hors du temps, ou sempiternel, dans le temps? Que valent les arguments classiques en faveur de l’existence de Dieu? La bonté de Dieu est-elle compatible avec l’existence du mal dans le monde? Pouvons-nous percevoir Dieu? Les croyances religieuses sont-elles justifia…Read more
  • Nominalisme. La théorie de la signification d'Occam, coll. « Sic et Non »
    Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 188 (1): 116-119. 1998.
  •  20
    ASYMÉTRIES: Thomas d'Aquin et Guillaume d'Occam précurseurs de Frege
    Les Etudes Philosophiques 3 307-321. 1996.
    La « théorie des deux noms », qui assigne la même fonction sémantique au sujet et au prédicat, est souvent considérée comme caractéristique de l'analyse occamiste de la prédication, et du nominalisme en général. On l'oppose à la doctrine de l'asymétrie du sujet et du prédicat, telle qu'elle a été formulée par Frege, et qui paraît caractéristique d'une forme de réalisme, ainsi qu'en témoignent Frege lui-même et les versions préfrégéennes de cette doctrine chez les Médiévaux, comme Thomas d'Aquin.…Read more