Université Charles-de-Gaulle - Lille 3
Department of Philosophy
PhD, 2009
  •  36
    L’idée d’appropriation (oikeiōsis) constitue un concept fondamental de l’éthique stoïcienne. On en souligne l’efficacité polémique dans la controverse opposant les Stoïciens aux Épicuriens sur la fin (telos) naturelle ainsi que la portée théorique dans l’explication du développement moral et social de l’homme. Outre les difficultés rencontrées pour cerner les contours et la consistance théoriques de l’appropriation, son statut est également fortement débattu : s’agit-il d’une invention stoïcienn…Read more
  •  17
    This paper aims at investigating Aristotle’s criticism of Plato on the practical good. It confronts the practical functions attributed to the Idea of the good in Plato’s Republic to Aristotle’s objections against this Idea in the Ethics, objections that point out its practical inefficiency. Then I turn to Aristotle’s own elaboration of the practical good, showing how indebted it is to the treatment of the human good in the Philebus. This leads to assess how and how far Aristotle distances himsel…Read more
  •  8
    Platon et les plaisirs de la vertu
    Chôra 17 31-58. 2019.
    How does Plato conceive the pleasures attendant on the virtuous life? Does he provide a specific account of them? By reading through key passages from Laws book 5, Republic book 9 and the Philebus, I try to assess the way Plato endeavours to demonstrate that the virtuous life is also happy and thereby pleasant. I investigate to what extent these texts put forward any specificity of the pleasures of being virtuous, and how far the account they provide harmonizes with Plato’s general views about p…Read more
  • L'action et son «objet»: Le prakton dans l'éthique à nicomaque
    Revue de Philosophie Ancienne 29 (2): 41-73. 2011.
  • Qu’Aristote ait lu Platon est de l’ordre de l’évidence. Cette évidence gagne néanmoins à être rappelée pour en dégager toute la portée, plus particulièrement dans le domaine de l’éthique où le rapport d’Aristote à son maître tend à être réduit à la vision traditionnelle d’un disciple devenu un adversaire irréductible, et parfois injuste. Redonner voix au dialogue continu mais souterrain entre les éthiques des deux philosophes, en mettant au jour l’arrière-plan platonicien avec lequel Aristote es…Read more