•  21
    Dialogue et l’épineuse question du bilinguisme
    Dialogue 59 (3): 363-369. 2020.
    RÉSUMÉEn guise d'introduction à la traduction anglaise d'un article de Jocelyn Maclure préalablement publié en français dans la revue, je présente ici quelques réflexions sur le bilinguisme de Dialogue dans le contexte philosophique actuel.ABSTRACTAs an introduction to the English translation of an article previously published by Jocelyn Maclure, in French, in Dialogue, I share my thoughts on Dialogue's bilingualism and the current context.
  •  21
    L’énigme démocratique
    Philosophiques 40 (2): 351. 2013.
    Philip Pettit ,Aude Bandini | : La démocratie signifie d’abord et avant toute chose l’idée d’un contrôle populaire, et ce par l’ensemble des moyens possibles. Ces moyens donnent lieu à la légitimité. Mais ces contrôles populaires, du moins tels qu’ils sont entendus dans de nombreuses discussions, ne donnent pas lieu à la légitimité espérée. Les théories de la démocratie ne partagent pas une même conception des choses à ce sujet, ce qui donne lieu à une pluralité d’approches. Dans cet article, l’…Read more
  •  13
    Le réel, inconnu à cette adresse
    Philosophiques 45 (1): 249. 2018.
    Aude Bandini
  •  30
    Wilfrid Sellars and the Foundations of Normativity (review)
    International Journal of Philosophical Studies 26 (1): 109-113. 2018.
  •  12
    SellarsMyth of The Given” strikes at the very heart of the foundationalist project of empiricism, while yet attempting to preserve the sound epistemological and ontological intuitions on which it draws. To achieve this, the fatal predicaments bound up with the concept of the given first must be identified and defused. The result is a cautious redefinition of both the given as a non-epistemological concept and the relation between observation and theory, direct knowledge and inferential knowledge…Read more
  •  23
    Le mythe fondateur de l’empirisme : le donné épistémologique (review)
    Dialogue 51 (3): 341-371. 2012.
    La critique sellarsienne du «mythe du donné» touche en son cœur le projet empiriste fondationnaliste, dont elle entend néanmoins sauvegarder les intuitions épistémologiques et ontologiques saines. Pour ce faire, les difficultés dirimantes soulevées par l’usage de la notion de donné doivent être d’abord clairement identifiées, puis désamorcées. Ceci aboutit à la fois à une redéfinition précautionneuse du donné comme un concept non épistémologique, et à une révision de la conception traditionnelle…Read more
  •  35
    Les racines du « donné » : le débat pré-sellarsien
    Les Etudes Philosophiques 103 (4): 455. 2012.
  •  154
    Meaning and the Emergence of Normativity
    International Journal of Philosophical Studies 18 (3): 415-431. 2010.
    Linguistic meaning has an essential normative dimension that prima facie cannot be reduced to descriptive, non-normative, terms. Taking this point for granted, this paper however aims at proposing a naturalist view of semantics - inspired by Wilfrid Sellars' original works - focused on the way the constitutive normative aspects of meaning might be properly explained and accounted for, rather than eliminated